Septembre... Et pas de contrats :-(



Pas de postes, ni de contrats...

En début de carrière, on passe tous par là. La séance d'affectation est passée, les postes et les contrats sont donnés. Je n'étais sur aucune listes, très loin d'une permanence quelconque, qu'est ce que je devais faire pour travailler en enseignement?

La première chose à faire que j'ai faite est d'appeler la commission scolaire à laquelle je travaillais, demandais à parler aux ressources humaines afin de savoir s'il y a des résidus (minutes restantes) ou des congés indéterminés qui n'ont pas été comblés. Faites leur savoir que vous êtes disponibles pour remplacer. Le désavantage de cette technique c'est l'école offerte par la commission scolaire n'est peut être pas celle que vous voulez (clientèle difficile, conflit avec la direction de cette école, les collègues, etc.).

Deuxième option possible pour moi, c'était de trouver les numéros de téléphone de toutes les écoles auxquelles j'aimerais travailler, d'appeler chacune d'elle et de demander à parler avec la direction afin de lui faire savoir votre intérêt à travailler à cet endroit. De plus, je lui demandais s'il y avait des minutes d'enseignement qui n'ont pas été comblées. Cela permettait à la direction que j'étais motivé à travailler et par le fait même, lui signaler que j'étais dispos.

Troisième chose que je faisais, c'était de laisser une carte d'affaire sur laquelle il était inscrit mon nom, mon numéro de téléphone, mon champ d'expertise, si je peux remplacer en régulier et en spécialités et mes journées de disponibilités. Avec cela, je demandais aux secrétaires si elles pouvaient les distribuer dans les pigeonniers des enseignantes et enseignants.

Quatrième chose que je faisais était de me renseigner si la commission scolaire avait un service de suppléance. Dans mon coin, MÉGATEL était le service qui la desservait. Ce que je faisais, j'appelais le soir vers 20 heures et je laissais un message mentionnant que j'étais disponible pour de la suppléance. Souvent je me faisais appeler le lendemain matin. si je ne me faisais pas appeler, je rappelais le matin même vers 6:30 pour signaler que je suis toujours disponibles.

D'autres techniques que j'ai acquises à travers le temps, c'est les groupes Facebook. Dans mon coin, il y a un groupe pour les éducateurs physiques: suppléance éducation physique CSMV , il y a aussi suppléance préscolaire-primaire de la CSMV , trousse de suppléance par le primaire , etc.

Donc, grâce à la technologie, il est plus facile de faire de la suppléance. tout cela en un simple clic.

Si vous êtes motivé à travailler malgré qu'il n'y ait pas de postes, de remplacements disponibles, il y a 2 alternatives que j'ai utilisées: éducateur en service de garde et concierge. Je tenais à travailler et j'ai donc réussi à me placer dans quelques écoles afin de faire du remplacement comme éducateur dans les services de garde et remplacement en conciergerie. Un coup que j'avais les pieds dans l'école, je savais qu'il y aurait de la suppléance à venir et donc, à partir de ce moment là, ma meilleure ami devient la secrétaire, car elle est au courant de toutes les remplacements qu'il y a dans l'école. C'est elle qui s'occupe généralement d'entrer les paies dans le système.

Pour terminer, il y a pleins d'opportunités de travail dans les écoles. il suffit de travailler un peu plus fort, mais à la longue, c'est payant!

PS. Je vais vous laisser en annexe un document que vous pouvez télécharger. C'est un document traitant de quelques outils de suppléance en éducation physique qui peuvent vous aider

Guide de suppléance en éducation physique au primaire



#suppléance #enseignement #csmv #écolesprimaires #écoleprimaire #suppléanceremplacement #remplacementauprimaire

0 vue
Abonnez-vous
à notre newsletter