De quelle façon enseignez-vous l'ÉPS?



Hey hey! comment allez-vous? Vous savez, dans la vie on côtoie toute sorte de personnes aussi

différentes les unes que les autres. Alors dans ce présent ''post'' , j'ai envie de partager avec vous les styles d'enseignement en éducation physique en ''team-teaching''.

Il y a une variété incroyable de personnalités qui enseignent les sports, mais ils peuvent se catégoriser assez facilement. Je vous lance un défi: dans quelle catégorie d'enseignement êtes-vous?

Évidemment, ce post est à titre personnel et caricatural. c'est mes observations que j'ai réalisées au cours des dernières années et c'est sûr qu'il existe d'autres catégories de gens qui enseignent les sports d'une façon bien à eux. C'est mon opinion et il n'y a pas encore de recherches qui ont été portées sur le sujet. C'est seulement par plaisir que je post cet article. Alors allons-y

1. L'enseignant style ''militaire''

C'est un enseignement très hermétique, il n'y a pas de place au niaisage, c'est le programme éducatif que l'on suit et les écarts de conduites sont immédiatement réprimandés. L'enseignant n'a pas d'expression faciale et c'est toujours lui qui a le dernier mot.

Dans ce style d'enseignement, certains enfants y trouvent leur compte. Souvent ce style d'enseignement est appliqué dans des milieux difficile où l'enfant n'a pas de cadre familial, aucune structure d'autorité, où c'est l'enfant qui s'élève seul ou est maltraité.

C'est un style d'enseignement efficace dans la mesure où certains enfants se sentent en sécurité, ils sont encadrés et ils ont besoins de cette forme d'enseignement autoritaire. Cela peut être donc efficace, mais !

Ce n'est pas tous les enfants qui cadre dans cette optique et donc il faut être très vigilant dans la mesure où maintenant, les parents sont beaucoup plus présents pour l'enfant et donc une possibilité de plaintes de leurs parts pour ce genre d'interventions.

2. L'enseignant ''pro-pédagogue''

Ce style d'enseignant en éducation physique est le style projet par-dessus projet. Les élèves n'ont pas le temps de se remettre du dernier projet que déjà l'enseignant en propose un autre. Évidemment, ce style d'enseignement nécessite énormément de préparation, c'est le genre d'enseignant qui a déjà préparé sa planification de l'année et l'été, il pense et rédige d'autres projets à réaliser avec ses élèves.

Cela comporte beaucoup d'avantages:

- l'élève est au centre de son apprentissage puisque les projets visent son développement par

la découverte guidée;

- Il est constamment stimulé et donc est extrêmement motivé.

- L'enseignant est perçu comme un superhéros pour les enfants et adoré des parents.

- Pas de discipline à faire ou très peu.

- Et j'en passe...

Le seul bémol que je vois à ce style d'enseignement: c'est un style d'enseignement unique: je m'explique. Lorsqu'il vient le temps de passer sa matière, c'est à l'enseignant de choisir comment il va transmettre ses connaissances. Ça, on est d'accord là-dessus. Par cotre, sur-utiliser ce style d'enseignement par projet dans l'année peut brûler les enfants.

Des fois, ils ont besoins de faire un jeu de ballon seulement parce qu'ils en ont besoin. Trop de projets peut les épuiser. Cela les force constamment à penser, réfléchir et trouver des solutions face à une contrainte. Il faut donc varier les stimuli pédagogiques afin de garder toute leur attention. Mais dans l'ensemble, ce style d'enseignement est extrêmement payant auprès des élèves.

3- Enseignement ''animateur de camp''

Dans ce style d'enseignement, l'accent est mis sur l'humour et l'écoute et des élèves. Dans cette approche, l'élève se sent privilégié puisque l'enseignant dit bonjour aux élèves lorsqu'il les croise dans le corridor, prend le temps de parler avec eux, lors des cours, utilise beaucoup l'humour pour accrocher le plus ses élèves, participe et interagit beaucoup avec eux. Bref, il passe sa matière sous forme humoristique.

Les avantages sont nombreuses:

- L'écoute et la grande participation des élèves.

- L'enfant se sent important et impliqué dans son apprentissage.

- Un grand respect des élèves envers l'enseignant.

- Un style de pédagogie plus par le jeu que par des ateliers.

- J'en passe...

Le gros désavantage est probablement la discipline qui est plus difficile à imposer dans le sens où l'enseignant tente d'avoir les élèves de son côté et que lorsqu'un élève décide de le défier, c'est pour lui très difficile de le raisonner et de lui donner des conséquences. Donc, c'est l'enseignant qui écope et l'élève réussit généralement à désorganiser le groupe du la difficulté d'imposer son autorité de peur de perdre le contact créé avec eux.

4. L'enseignant ''maman poule'' sécuritaire

Ici, l'enseignant est très contrôlant et veut éviter à tout prix d'avoir des accidents dans son gymnase. Il est du type à passer plus de temps sur l'explication de l'importance de la sécurité dans le gymnase et donc intervient souvent lors de la situation pédagogique. Il siffle, les élèves s'assoient, il mentionne la personne qui a fait la faute et explique ce qu'il a fait aurait pu être très grave. Donc, cet élève se sent mal, il est réprimandé pour son action et l'élève va au banc pendant un temps ou même ne revient pas dans le cours selon la gravité.

C'est sûr que les cours sont hyper-sécuritaires, par contre, les élèves fonctionnent dans un cadre sécuritaire et cela peut les stresser et donc affecter leur niveau de motivation et même de plaisir à faire de l'ÉPS (Évidemment, c'est seulement dans certains cas extrêmes).

C'est donc une méthode d'enseignement sécuritaire, mais l'accent n'est pas mis sur le plaisir et l'épanouissement de l'élève et donc motivante pour les élèves. Évidemment, c'est seulement mon avis, ne l'oubliez pas!

5. L'enseignant penseur de Rodin''

Ce type d'enseignement, c'est celui que je crois est le moins à conseiller lorsque l'enseignant est seul au gymnase avec ses groupes. C'est le genre d'enseignant qui est toujours dans sa tête, il est toujours en train de se questionner, fait des interventions qui sont déphasées, puisqu'il était dans sa tête, applique des conséquences dépassées. Bref, il réfléchit trop et des fois peut manquer certains incidents qui se déroulent durant son cours.

Son collègue ne sais jamais vraiment à quoi 'attendre pour la planification. C'est toujours une surprise. La communication entre pairs est plutôt au silence radio ou du moins, se résume à l'essentiel sans trop entrer dans les détails.

Je pense que ce type d'enseignement n'est pas à utiliser simplement. Il contient beaucoup d'inconvénients et très peu d'avantages. Le seul point positif, c'est lorsqu'il est en ''team teaching'', il peut challenger son partenaire ou simplement lors des pédagogiques, ils arrivent avec des idées pour organiser le matériels pédagogiques, ou autre. C'est pas mal la seule chose que je vois qui peut fonctionner.

En terminant, je le répète, ce ne sont seulement que mes observations, mais ces observations sont réelles. Le tout, avec une touche caricaturale, n'est seulement que mon opinion. C'est donc un partage de mes expériences vécues ou des expériences vécues par des collègues.

Pour ma part, ma position en tant qu'enseignant, j'ai été élevé dans les camps de jour et été animateurs pendant des années. Donc, je sui plus du type enseignant animateur.

Par contre, ayant vécu et observé ces style d'enseignement, j'ai transformé ma pédagogie en prenant un peu de chacun. Le but dans le monde de l'enseignement c'est d'évoluer et de s'adapter aux réalités des élèves de la société actuelle. Mon enseignement a donc évolué, mais mes valeurs restent les mêmes: apprentissage par l'humour ou du moins un apprentissage dans un contexte de plaisir et d'humour.

Et vous? Quel genre d'enseignant êtes-vous?

Joey Racine





212 vues
Abonnez-vous
à notre newsletter